Stockage des déchets

Stockage des Déchets

SOCNA Sols, bureau d’étude en géotechniques et en environnement est fier d’apporter son expérience dans les domaines de la gestion de nos ressources et nos déchets. Nous sommes spécialisés dans le contrôle (extérieur et externe) ainsi que dans l’appui technique dans le cadre de la création, de l’aménagement et du suivi d’installations de stockage de déchets (I.S.D.).

Conseil  /  Contrôle  /  Expertise
Conseil  /  Contrôle  /  Expertise
Stockage de Déchets Dangereux ISDD et Non-Dangereux ISDN

Nous intervenons dans les différentes étapes de la création et le réaménagement d’unités de stockage d’Installation de Stockage de Déchets Dangereux (I.S.D.D.) et Non-Dangereux (I.S.D.N.D.) ainsi que des bassins (lixiviats, E.P., décantation, évaporation, etc.), depuis les phases préparatoires jusqu’aux étapes finales du projet. D’une manière non exhaustive, voici un aperçu des missions dans lesquelles SOCNA Sols est à même de proposer ses services et son expérience :

  • Barrière de sécurité passive (B.S.P.)
  • géotechnique
  • barrière de sécurité active (B.S.A.)
  • bassins
  • Barrière de sécurité passive (B.S.P.)
  • géotechnique
  • barrière de sécurité active (B.S.A.)
  • bassins

Nos références

Dans le cadre de ses missions de contrôle extérieur, externe ou appui technique sur les Installations de Stockage de Déchets, SOCNA Sols a été amené à intervenir sur une grande partie du territoire métropolitain ainsi que dans les Outre-mer. La carte et liste ci-dessous récapitulent les Installations de Stockage de Déchets où SOCNA Sols est intervenu (situation au 15 Mars 2022).

Nous sommes en mesure d’intervenir auprès des différents acteurs intervenant dans le stockage des déchets :

GRANDS GROUPES / syndicats locaux & mixtes /
maitres d’œuvre / entreprise de terrassement & étanchéité

GRANDS GROUPES / syndicats locaux & mixtes /
maitres d’œuvre / entreprise de terrassement & étanchéité

Installations de Stockage de Déchets SOCNA

Barrière de Sécurité Passive (B.S.P.)

L’arrêté ministériel du 15 février 2016 relatif aux installations de stockage de déchets non dangereux (I.S.D.N.D.) régit les exigences règlementaires relatives à l’étanchéité des sols au droit de la future installation. La protection du sol, des eaux souterraines et de surface est assurée par une barrière géologique dite « barrière de sécurité passive » constituée du terrain naturel en l’état répondant aux critères suivants :

– Le fond d’un casier présente, de bas en haut, les couches de perméabilités suivantes : (1) une couche d’au moins 5 mètres d’épaisseur de perméabilité inférieure ou égale à 1.10-6 m/s et (2) une couche d’au moins 1 mètre d’épaisseur de perméabilité inférieure ou égale à 1.10-9 m/s.
– les flancs d’un casier présentent une perméabilité inférieure ou égale à 1.10-9 m/s sur au moins 1 mètre d’épaisseur.

Lorsque la barrière géologique ne répond pas naturellement aux conditions précitées, elle est complétée et renforcée par d’autres moyens présentant une protection équivalente. L’épaisseur de la barrière ainsi reconstituée ne doit pas être inférieure à 1 mètre pour le fond de forme et à 0,5 mètre pour les flancs jusqu’à une hauteur de 2 mètres par rapport au fond.

Planche d'essai

Planche d'essai

La planche d’essai a pour but de définir les conditions de mise en œuvre des matériaux, dans le cas où la barrière de sécurité passive devrait être reconstituée.

Au cours de son intervention, SOCNA Sols met à disposition un ingénieur spécialisé pour pilotage de la planche d’essai afin de définir les conditions optimales de mise en œuvre des matériaux (nombre et épaisseur de couches, teneur en eau, compactage, etc.), dans le but d’atteindre les objectifs de perméabilité souhaités.

L’implantation des essais de perméabilité est réalisée par un technicien / chargé d’études également présent sur site. Les résultats obtenus permettront de définir les conditions de mise en œuvre optimales par rapport aux solutions proposées lors du pilotage de la planche d’essai.

Essai de perméabilité Socna Sols

Prospection géophysique (EM38)

Prospection géophysique (EM38)

Prospection géophysique EM38

En amont des essais de perméabilité, SOCNA Sols est en mesure de mener une investigation géophysique de surface, via un conductivimètre EM38-MK2, afin de contrôler l’homogénéité de la barrière de sécurité passive, qu’elle soit reconstituée ou non.

L’EM38-MK2 permet de mesurer, sans contact, la conductivité électrique d’un sol et d’appréhender ses variations. La profondeur d’exploration effective atteint 1,5 m (en mode dipôle vertical), ce qui rend l’EM38-MK2 idéal pour les applications géologiques de surface.

Grâce à un maillage adapté, SOCNA Sols est capable de fournir une carte d’interpolation, dont voici un exemple ci-contre. L’implantation des essais de perméabilité est par la suite définie en fonction des résultats de mesure EM38.

Principe : l’EM38 mesure la conductivité électrique du sol par induction. Il génère un champ électromagnétique en surface dit primaire à l’aide d’une bobine émettrice. Celui-ci se diffuse dans le sol générant à leur tour un champ électromagnétique dit secondaire, recueilli et analysé par les capteurs de l’appareil.

Perméabilité

Perméabilité

Dans le cadre des missions auxquelles nous sommes mandatées, nous effectuons principalement des mesures de perméabilité selon les normes suivantes :

  • NF X30-424 : « Détermination du coefficient de perméabilité d’un terrain par essai d’infiltration à charge constante en forage ».
  • NF X30-420 : « Détermination du coefficient de perméabilité verticale d’un terrain par essai à l’infiltromètre à simple anneau, de type fermé – Essai à charge constante et essai à charge variable ».

– 10-10 m/s

– 10-9 m/s

– 10-7 m/s

– 10-6 m/s

– 10-10 m/s

– 10-9 m/s

– 10-7 m/s

– 10-6 m/s

Barrière de Sécurité Active (B.S.A.)

L’étanchéité générée par la barrière de sécurité passive est complétée, sur le fond et les flancs du casier, par un Dispositif d’Étanchéité par Géosynthétique (D.E.G.) assurant l’étanchéité du casier et contribuant au drainage et à la collecte des lixiviats. Ce dispositif, appelé « barrière de sécurité active », est constitué à minima d’une géomembrane (généralement en PEHD) résistante aux sollicitations mécaniques, thermiques et chimiques pendant toute la durée d’exploitation et de suivi long terme. Des géosynthétiques annexes de protection (géotextiles), drainage (géodrain), étanchéité (géosynthétique bentonitique) ou encore d’accroche (géogrille) sont également utilisés dans le cadre de la réalisation de la barrière de sécurité active.

La mise en oeuvre de ces différents géosynthétique est définie par les guides et fascicules conçus et édités par le Conseil Français des Géosynthétiques (C.F.G.). Des contraintes spécifiques sont appliquées dans le cas des I.S.D. Les volumes suivants constituent les ouvrages de référence dans le domaine :

  • Fascicule 10 du C.F.G. Recommandations générales pour la réalisation d’étanchéité par géomembranes ;
  • Fascicule 11 du C.F.G. Recommandations générales pour l’utilisation des géosynthétiques dans les centres de stockage de déchets ;
  • Fascicule 12 et 13 du C.F.G. Recommandations pour l’utilisation des géosynthétiques bentonitiques en installations de stockage de déchets ;
  • Guide du C.F.G. : Présentation de méthodes de détection et de localisation de défauts dans les dispositifs d’étanchéité par géomembranes.
Guide et Fascicule CFG Conseil Français des Géosynthétiques
Stockage des déchets géosynthétique bentonitique
BSA Barrière de Sécurité Active

Contrôle du support / stockage / certifications

Contrôle du support / stockage / certifications

Dans le cadre de ses interventions de contrôle de la mise en œuvre du Dispositif d’Étanchéité par Géosynthétiques (D.E.G.) SOCNA Sols s’assure que l’ensemble des conditions nécessaires à la pose des géosynthétiques dans les règles de l’art soient réunies. SOCNA Sols vérifie que les certifications des personnels soient à jour, de même que celles des géosynthétiques utilisés. Les données de calibration sont passées en revues, afin de vérifier leur conformité par rapport aux exigences et que les certificats d’étalonnage des appareils de mesure sont valides.

Contrôles non-destructifs

Contrôles non-destructifs

Un ensemble de contrôles non-destructifs est réalisé sur site afin de garantir la bonne étanchéité du D.E.G. ainsi que sa pérennité dans le temps. Ces contrôles comprennent, de manière non exhaustive :

  • contrôle visuel
  • contrôle à air sous pression (double-soudures; voir photo ci-contre)
  • contrôle à la pointe sèche (extrusions)
Contrôles non-destructifs DEG

Contrôles destructifs

Contrôles destructifs

Tensiomètre de type EXAMO

Les contrôles destructifs ont pour but de vérifier la conformité des échantillons aux spécifications données au CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) et à la règlementation.

Ils permettent de caractériser le facteur de soudage (rapport entre la résistance d’un joint obtenu et la résistance en traction du matériau de base, dite pleine peau), exprimé en %. Ces essais sont réalisés par un tensiomètre de type EXAMO 300F.

Conformément à la règlementation en vigueur, deux types d’essais de traction sont réalisés :

  • traction-pelage
  • traction-cisaillement
 

Bassins

Les paragraphes ci-dessous s’appliquent au contrôle, notamment périodiques, de bassins en cours d’exploitation. Dans le cas d’un bassin nouvellement créé, veuillez-vous référer au paragraphe précédent (Barrière de Sécurité Active).

Afin de garantir la bonne étanchéité du D.E.G. et sa pérennité lors de la phase d’exploitation et au-delà si nécessaire, différents contrôles ont été mis en place. Ceux-ci portent sur les différents aspects liés à la pose, à l’assemblage et à l’intégrité des géosynthétiques, qu’ils soient règlementaires ou techniques.

Le contrôle des bassins peut s’effectuer qu’ils soient vidés ou en charge, selon des méthodologies spécifiques. Chacun des contrôles est indépendant et peut se dérouler dans l’ordre défini par le maitre d’ouvrage.

Contrôles non destructifs sur bassin
Contrôle étanchéité du D.E.G

Bassins vidés - Contrôles non-destructifs

Bassins vidés - Contrôles non-destructifs

Dans le cas de bassins vides et propres de toute substance, SOCNA Sols sera à même d’effectuer des contrôles non-destructifs. A l’image de ceux mis en œuvre dans le cas de la création d’une barrière de sécurité active, ces contrôles comprennent, de manière non-exhaustive :

  • contrôle visuel
  • contrôle à air sous pression (double-soudures)
  • contrôle à la pointe sèche (extrusions)

Bassins en charge - Contrôles électriques

Bassins en charge - Contrôles électriques

SOCNA Sols est en mesure d’effectuer un contrôle de l’intégrité de la barrière de sécurité active par méthode dite « électrique ». Cette méthode peut être utilisée dans le cadre du contrôle périodique de bassins, ce qui leur permet de rester en charge.

Cette méthode consiste dans la mesure de valeurs de résistivité à l’aide d’un groupe de quatre d’électrodes (quadripôle), répartis entre deux électrodes dites de courant (où est injecté un courant électrique continu ; A & B) et deux électrodes dites de potentiel (M&N). L’appareil de mesure, le résistivimètre, mesure le déphasage entre la tension du courant injecté par les électrodes A et B et la tension mesurée aux électrodes de potentiel M et N, déplacées sur la zone à tester. Les électrodes M et N sont fixées sur un support de manière à conserver une distance inter-électrodes constante. Les valeurs obtenues sont les mesures de résistivité, déduites et calculées à partir de la tension mesurée aux électrodes.